Le suivi après le traitement

La prise en charge de la LLC ne s’arrête pas à la sortie de l’hôpital. Un suivi de la maladie est essentiel et des soins de support peuvent être nécessaires pour gérer les conséquences des traitements et de la maladie. [2]

Le suivi après le traitement

Quels sont les soins et soutiens nécessaires à la sortie de l’hôpital ?

La prise en charge de la LLC ne s’arrête pas à la sortie de l’hôpital. En effet, des soins dits « soins de support » peuvent être nécessaires pour gérer les conséquences des traitements et de la maladie : fatigue, besoin de soutien psychologique, problèmes sociaux, etc.
Ces soins ont pour objectif d’assurer la meilleure qualité de vie possible. Les membres de l’équipe soignante à l’hôpital et le médecin traitant sont en charge d’orienter vers les professionnels concernés : assistant social, diététicien, psychiatre ou psychologue, kinésithérapeute… [2] [1]

Comment se passe le suivi pendant et après le traitement ?

Le suivi de la maladie est essentiel pour surveiller l’évolution de la LLC. Il permet de détecter rapidement les éventuelles complications et les effets indésirables liés aux traitements et de mettre en place un traitement si nécessaire.
Il peut être assuré à la fois à l’hôpital par les équipes soignantes, mais également par le médecin généraliste. Il repose sur un examen biologique et un examen clinique. Après le traitement le suivi est réalisé tous les 3 ou 6 mois selon les cas. Un carnet de suivi est également instauré afin de faciliter le suivi entre les différentes équipes soignantes. [2]

Après une LLC y-a-t-il plus de risques de développer un autre cancer ?

Après une LLC, il y a plus de risques de développer un second cancer, à cause de la maladie elle-même et à l’utilisation des traitements. Il peut notamment s’agir de cancers cutanés qui seront pris en charge par un dermatologue. Ce risque est très faible mais reste plus élevé que pour une personne n’ayant pas eu de LLC. Il convient donc d’être prudent et de surveiller toute anomalie particulière, notamment au niveau de la peau. N’hésitez pas à signaler à votre médecin traitant toute anomalie que vous pourriez détecter.

Quels signes surveiller ?

La LLC peut entrainer des complications infectieuses, notamment respiratoires. Il est donc important de surveiller particulièrement son état général. Une perte de poids, des épisodes de fièvre, des sueurs nocturnes, une fatigue importante doivent être signalés rapidement au médecin. Ces signes peuvent témoigner d’une possible évolution de la LLC. [2]

À propos

Le groupe Roche est le 4ème groupe pharmaceutique au monde*. Ses 85 000 collaborateurs s’engagent pour apporter aux patients des médicaments et dispositifs diagnostics qui transforment la prise en charge de certaines maladies dans les domaines de la cancérologie, des neurosciences, de l’immunologie, des maladies infectieuses et de l’ophtalmologie. En 2013, plus de 21 millions de patients ont été traités avec les médicaments de Roche.

L'ambition de Roche est d'accompagner le patient tout au long de son parcours soin et de son parcours de vie avec la maladie. 

En France, Roche propose, au-delà de ses médicaments, une offre de services complète et se mobilise pour permettre aux patients d’accéder aux dernières innovations. Partenaire de santé publique et acteur de santé responsable, nous pensons notre métier comme une science, une science humaine. Notre engagement se traduit par des actions menées auprès de nombreuses associations de patients via des programmes de soutien, de dépistage, de recherche et d’information.

Roche, doing now what patients need next.

Découvrez les sites Roche dédiés aux patients :
La Fondation Roche Voix des Patients La chaine rose Polyarthrite-rhumatoïde.fr

Pour en savoir plus sur Roche, consultez roche.com ou roche.fr

* Rapport annuel du groupe Roche. http://www.roche.com/investors/annual_reports.htm

D-16/0300 - Établi le 05/12/2016

Up

Ce magazine digital a été imaginé et développé par Up.

Le "Magazine Digital" est un concept original de magazine en ligne imaginé et conçu par Up. Nos Magazines Digitaux sont notamment protégés par le droit d'auteur français régi par le code de la propriété intellectuelle.
Tous les éléments présents sur nos Magazines Digitaux (navigation, interface, éléments graphiques, vidéos, extraits sonores, textes, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur. Toute utilisation, reprise, copie ou interprétation du concept et / ou des éléments principaux qui caractérisent et identifient nos Magazines Digitaux feront l'objet d'une action en justice.
Copyright 2016 Up.

Up 127 rue Amelot 75011 Paris • www.up.digital • T. 01 55 28 99 01